Campagne
Padeböl 2021

Offres d'emploi
infirmier - infirmière ...

Infirmiers de rue
a 15 ans

Brussels
Sleep Out

Ensemble, mettons fin au sans-abrisme !

Chez Infirmiers de rue, en tant qu’organisation médico-sociale, nous sommes convaincus que la fin du sans-abrisme à Bruxelles, Liège et ailleurs, est possible. 

Depuis 2005 à Bruxelles, et 2019 à Liège, nous y contribuons en relogeant durablement les personnes sans-abri les plus vulnérables en termes de santé.

En apprendre plus

[Ensemble,] mettons fin au sans-abrisme ! [Ensemble,] mettons fin au sans-abrisme !

Infirmiers de rue, c'est...

166 personnes relogées
306 personnes suivies en 2020
21182 démarches patients en 2020

Quelques histoires

Consulter tous les articles

L'importance des partenaires de soin

Monsieur K. est suivi par Infirmiers de rue depuis presque 4 ans. Il a perdu son logement une première fois car celui-ci ne lui convenait pas: beaucoup trop isolé, il a perdu tous ses repères. Monsieur n'a pas tenu le coup et a malheureusement retrouvé la rue après peu de temps.

La rue, il la connaît bien, il y a déjà vécu des dizaines d'années. Comme beaucoup de personnes sans-abri, il souffre de gros problèmes de santé physique et d'assuétude.

Lire la suite

La magie de l'Amour

Monsieur J. a vécu un parcours de rue extrêmement long. Durant des années, il dormait dans une tente à proximité d’un quartier bruxellois où il était connu et très apprécié des habitants. Lorsque nous l'avons rencontré, son état physique était fortement dégradé et son hygiène tout à fait délaissée. L’équipe a pris le temps de faire connaissance avec lui, notamment en passant de nombreux moments à rire de ses blagues. L’humour lui est très coutumier !

Pourtant, au fur et à mesure des rencontres, Monsieur J. dévoilait une partie sombre de lui-même, en se livrant de plus en plus au sujet de ses blessures intérieures. Il devint évident qu’il souffrait d’une profonde solitude, d’une grande tristesse.

Lire la suite

Le plaisir retrouvé

Il est évident que ma fonction d’assistante sociale m’amène à me focaliser sur le suivi socio-administratif de nos patients, mais pas seulement.

Ils ont des vécus très chargés, mais sont aussi plein de ressources et de forces en eux, qu’ils ne décèlent, en général, plus.

Dans ce contexte, je trouve que la notion de « se faire plaisir » est très importante car elle participe au mieux-être de la personne.

Lire la suite